"Mon accouchement s’est très bien passé !" : Oui mais...

accouchement ostéopathie

Lorsqu’on me pose la question de comment s’est passé l’accouchement, je dis « très bien » cela peut vouloir dire :

  • J’ai bien vécu l’accouchement (malgré forceps, ventouse, épisiotomie,…).
  • J’ai eu l’accouchement que je désirais.
  • Je n’ose pas dire ou reconnaître que ça a été un traumatisme pour moi.
  • J’ai eu un accouchement physiologique et respecté, j’ai senti ma puissance et la force de mon bébé à naitre et le placenta qui va avec.

Et mon bébé va bien (le plus important pour les parents).

Peu importe comment cela s’est passé, il peut y avoir lors du processus de la naissance une mise en place de tensions au niveau du corps du bébé ou de la maman.

Concernant la maman, l’analgésie de la péridurale ne permet pas de sentir si un moment a été plus douloureux ou plus long lors de la descente, si les instruments obstétricaux ont provoqué des douleurs,…
Certaines gênes ou douleurs au niveau du bassin, au point d’injection de le péridurale, dans le haut du dos et la nuque, ainsi que des troubles du sommeil, des troubles digestifs, troubles sexuels,… peuvent apparaître à la suite de l’enfantement.

Lors du passage de bébé à travers votre bassin celui-ci s’ouvre au maximum et se referme par la suite. Il est fréquent qu’un léger « décalage » soit présent suite à cette merveille de la nature. Pour la suite du travail de rééducation du périnée, il est important que le bassin présente un équilibre car les muscles du plancher pelvien s’attachent sur celui-ci. C’est vivement conseillé d’effectuer une séance d’ostéopathie avant de commencer la rééducation périnéale.


Concernant le bébé, lui seul est en mesure de détecter s’il y a des pertes de mobilité ou des cristallisations des tissus. Le nouveau né étant doté d’un pouvoir de guérison et d’adaptation magnifique, il ne se plaint pas toujours et s’adapte merveilleusement. Il se répare mais souvent pas la totalité.
“En 1963, Mme Viola Frymann a publié la première recherche scientifique documentant les conséquences du traumatisme de la naissance de 1250 enfants. Elle y notait que bien que plus de 80 % des enfants aient subi une naissance traumatisante, 10 % seulement avaient subi un traumatisme suffisamment sévère pour résulter en des symptômes menaçant leur vie …”
https://www.approche-tissulaire.fr/le-blog/archive-blog-osteopathie/570-viola-frymann-1921-2016.html

Personnellement, je pense que certains symptômes peuvent apparaitre plus tard lorsque d’autres traumas physiques ou émotionnels viennent s’ajouter. On appellera ce dernier événement « le déclencheur ». Les causes de départ étant bien antérieures et notamment lors de la naissance.
Voilà la raison pour laquelle il est conseillé de faire une séance d’ostéopathie suite à la naissance. Celle-ci permet au nouveau né de développer tout son potentiel de guérison et de lui permettre d’évoluer vers une motricité et une santé optimale.


Céline Dambre

Ostéopathe - 57 Lotissement Panorama - 97224 Ducos

CONTACT

Je vous reçois à 2 adresses : 

57 Lotissement Panorama, 97224 Ducos

2, Domaine de Belfond 97227 Sainte-Anne

N'hésitez pas à prendre contact avec moi pour toute question ou prise de rendez-vous.


 

Accès ostéopathe Ducos